La réforme de la formation professionnelle vue par les DRH

12

DEC

Commenter
Espace DRHAlors que les négociations sur la réforme de la formation professionnelle se font de plus en plus tendues, faisant réapparaître des désaccords entre organisations patronales et syndicats, qu’en pensent ceux qui devront la mettre en application, qu’ils soient chefs d’entreprises, DRH ou responsables formation ?

La formation, une contribution légale nécessaire

L’OPCA Agefos PME a interrogé les TPE - PME sur leur vision de la réforme de la formation professionnelle. Il a rendu public, le mois dernier, les résultats de cette enquête dans son baromètre perspectives 2014 sur l’emploi et la formation.

Le constat est clair : pour les deux tiers des dirigeants, la contribution légale au titre du plan de la formation est nécessaire. Pour eux, si cette contribution doit évoluer, c’est avant tout pour s’adapter et répondre aux besoins économiques des entreprises. Mais ils admettent aussi que les publics prioritaires (tout particulièrement les jeunes et les salariés sans qualification) doivent être mis en avant.

Formation professionnelle : pour un système plus lisible

C’est d'abord en termes de simplification du système que leur attente est la plus forte. 80% des dirigeants interrogés estiment que la future réforme de la formation professionnelle devra clarifier les règles et les dispositifs de formation, existants ou à venir.

Entre le DIF, le CIF, le futur CPF - Compte Personnel de Formation, les périodes de professionnalisation, ou encore les contrats d’apprentissage ou d’alternance, la complexité du système est pointée par les professionnels des ressources humaines, qui déplorent que la formation soit de plus en plus le terrain d’ultras spécialistes.

Nombreux sont les responsables de formation qui souhaiteraient que la formation professionnelle puisse être traduite et mise en œuvre au travers d’outils « simples et compréhensibles », qui rendraient plus lisible un système où les contraintes administratives sont importantes.

Or, pour l’instant, les annonces de réforme, comme le CPF, restent floues – surtout quant à leur mise en œuvre - et apportent plus d’inquiétude que de réponses à ces professionnels qui finalisent leur plan de formation.

Finalement, DRH comme chefs d’entreprise souhaitent que la réflexion soit moins orientée sur un aspect administratif mais plutôt recentrée sur les méthodes pédagogiques et sur la montée en compétences des salariés.

En collaboration avec Delphine Guidat

D'autres actualités sur le thème du CPF :

Quel avenir pour le Compte Personnel de Formation ?
Transfert du DIF dans le CPF
Pénibilité et Compte Personnel de Formation

Laisser un commentaire

Veuillez patienter s'il vous plait