Le management intergénérationnel, nouvelle approche managériale

07

AVR

Commenter
Management intergénérationnelLes entreprises doivent de plus en plus prendre en compte l’arrivée de nouvelles générations dans leur approche managériale.
Seniors, génération Y et génération X doivent apprendre à collaborer, malgré parfois une vision du travail et des attentes professionnelles différentes. Le management intergénérationnel permet d'accompagner et de motiver les collaborateurs de façon adaptée, pour favoriser leur capacité à travailler ensemble et stimuler la productivité des équipes.

Travailler ensemble grâce au management intergénérationnel

Une nouvelle technique de management fait son entrée dans les entreprises : il s’agit de permettre à des générations différentes - notamment les plus de 45 ans et les 20-30 ans (génération Y) – de travailler ensemble, en prenant en compte leurs attitudes ou leurs aspirations parfois contraires.

Ce sont parfois jusqu’à 4 générations qui se côtoient : bien les connaître et les comprendre est nécessaire afin d’éviter frustration et démotivation. L’objectif du management intergénérationnel est de révéler les complémentarités et de créer des équipes multi-générationnelles efficaces et productives.

Cette question intéresse de plus en plus les entreprises, comme nous le rappelle l’OMIG – Observatoire du management intergénérationnel. Près de la moitié d’entre elles ont déjà mis en place des projets sur l’intergénérationnel.

Générations X, Y et seniors : pour l'échange des connaissances

Attitudes différentes face à l’autorité, la gestion de carrière, la rémunération, l’équilibre vie privée/vie professionnelle, les nouvelles technologies... tout semble opposer la génération Y à ses aînés. Le rapport au temps des plus jeunes est aussi plus court, ce qui peut impacter la notion d’investissement professionnel à long terme.

Au-delà des différences et des clichés, l’enjeu pour les entreprises est de mobiliser les différentes générations autour d’intérêts partagés. Elles ne peuvent plus, au risque de générer des tensions au sein des équipes, se contenter de demander aux seniors de transmettre leurs connaissances aux juniors.

L’échange de savoirs doit pouvoir se faire dans les deux sens, la nouvelle génération maîtrisant notamment l’univers numérique. Alors que l’âge de la retraite a été repoussé, les seniors veulent aussi sortir d’un rôle de tuteur, dans lequel ils se sentent souvent cantonnés.

Soigner l’intégration de nouvelles générations, mettre en place une communication plus individualisée, former l’encadrement au management intergénérationnel doit aussi permettre aux entreprises de favoriser la mixité des âges et de fidéliser les talents, qu’ils soient jeunes ou moins jeunes.

En collaboration avec Delphine Guidat

D'autres actualités sur le thème de la formation :

La mixité, un enjeu de croissance pour les entreprises
Le présentéisme : un mal français ?
Formation professionnelle : ce qui va changer en 2015
La réforme de la formation professionnelle vue par les DRH


Laisser un commentaire

Veuillez patienter s'il vous plait